En perspective 3 pièces pour guitare et percussion (2005)

En perspective n°1 - création
00:00 / 00:00
En perspective n°2 - création
00:00 / 00:00
En perspective n°3 - création
00:00 / 00:00

Commande d’État (catégorie pédagogie) pour la classe de Thierry Mercier, professeur de guitare à l’ENM de Sceaux/Bourg-la-Reine

Niveau : fin de 2ème cycle (pièce II) et 3ème cycle (pièces I et III)

Création pédagogique le 8 juin 2006

Création le 2/6/2009 à l'Université de Rennes II par Laëtitia Caro-Gourvennec, guitare et Huggo Le Hénan, percussion.

Durée : env. 10’. Éditions François Dhalmann

Le cahier de charge de cette œuvre impliquait de développer dans chacune de ses parties un rapport de la guitare à la percussion toujours différent, aussi :

 

  • La 1ère pièce, avec vibraphone seul, aborde plus particulièrement les résonances et l’aspect polyphonique

  • La 2ème pièce, avec ajout d’un tambour de bois et 5 wood-blocks, aborde l’aspect rythmique et digital des deux instruments

  • La 3ème pièce, avec ajout de 5 cymbales, est une sorte d’improvisation comme avec un Ud.

L’esprit qui anime cette œuvre étant proche des musiques improvisées, je ne saurais trop conseiller l’écoute des musiques arabo-persanes (Iran, Irak, etc.) afin de se familiariser avec cette manière de faire sonner l’instrument autrement, c’est à dire comme si l’instrumentiste jouait à certains moments avec un plectre.

 

L’écriture, et donc le jeu de la guitare, est caractérisée par une multiplicité de modes de jeux européens et non européens qui sont autant de « portes ouvertes » sur d’autres cultures. Le percussionniste devra donc développer un jeu en accord avec cette caractéristique.

 

D’un point de vue pédagogique, les élèves travailleront l’œuvre dans l’optique d’aborder les différents paramètres du son (hauteur, durée, intensité, timbre, spatialisation, masse, densité, registres, mode d’attaques et de détachés, polyphonie…) dans un constant souci d’équilibre général car les deux instruments sont traités à égalité de difficultés ; il leur faut développer une écoute mutuelle et une prise de direction à tour de rôle.

 

Bien que chaque pièce puisse être jouée séparément, il est souhaitable, en concert ou audition, de toutes les jouer, et ce, dans l’ordre proposé, ce cycle constituant un tout en 3 mouvements.

 

Eu égard à l’exigence de l’écriture, ce petit cycle a tout à fait sa place dans un concert assuré par des instrumentistes professionnels.

Ma 2ème symphonie de chambre, Lignes de fuite,  pour guitare et ensemble, développe les potentialités de ces 3 pièces.