BIOGRAPHIE

Un créateur actif et reconnu

 

En 1993, le jury du Concours International de Composition de la Ville de Trieste en Italie, constitué entres autres de Donatoni, Lachenmann, Alsina et Zinsstag, lui a décerné le Premier Prix pour sa 1ère Symphonie de chambre pour 13 instruments solistes.

 

Depuis, il obtient régulièrement des commandes de grandes institutions telles, Radio France, l’Opéra de Saint Étienne, le Ministère de la Culture (commandes d’Etat), le Festival Hector Berlioz… ou encore de chefs de renom, Nicole Corti, Michel Piquemal, Roland Hayrabedian, Patrick Davin, Mark Foster…  ou de grands interprètes, Benny Sluchin, David Guerrier, Max Bonnay, Pierre-Yves Artaud, Carlos Roqué Alsina, Françoise Kubler, Devy Erly, Guy Comentale, Christophe Roy, Marianne Piketty, Thierry Mercier, Dorian Lamotte, Sophie Deshayes…

 

Il est joué par de multiples ensembles pour des créations ou reprises tels, le Klangforum Wien, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Ensemble 2E2M, Le Concert Impromptu, les quatuors Debussy et Béla, les ensembles Aleph, Stravinsky, Court-circuit… en France et à l’étranger (Afrique du sud, Congo, Sénégal, Belgique, République Tchèque, Allemagne, Chine, Tunisie, Chili...).

 

L’écriture musicale de Bernard de Vienne, un livre de Joseph Delaplace - professeur à la faculté de Rennes 2 - paru en mars 2012 dans la collection « art 8 », Editions l’Harmattan, souligne le développement de la carrière de ce compositeur qui fait l’objet de plusieurs manifestations importantes : une Résidence conjointe aux Conservatoires Supérieur et Régional de Lyon, où une vingtaine de ses œuvres ont été jouées, une commande qu’il a dirigée à Radio France pour la Compagnie de danse Nathalie Pernette, une master class intitulée Bernard de Vienne et l’écriture pour flûte à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Récemment, lors d’une tournée de création en Tunisie (Sidi Bou Saïd, Sfax et Sousse) son œuvre Achrome pour 12 cordes a été créée par l’Orchestre National Tunisien, dirigé par le chef d’orchestre et violoniste Mohamed Lassoued (dans le cadre du spectacle l’Etrangèreté, produit par l’ensemble Le Concert Impromptu avec la chanteuse Franco-Tunisienne, Alia Sellami).

 

Après avoir écrit un opéra sur une nouvelle d’Ivan Tourgueniev, une œuvre pour 9 voix et percussions, commande du chœur Britten dirigé par Nicole Corti, et une nouvelle commande de Radio France pour la Maîtrise dirigée par Sofi Jeannin, il effectue à ce jour une Résidence auprès de l’Ensemble Stravinsky, structure associée à l’Arsenal de Metz. Outre la reprise de ses œuvres et diverses actions culturelles, il a écrit pour cet ensemble une 3ème symphonie de chambre pour guitare et huit instruments, un Trio pour flûte, alto et harpe et une œuvre pour orchestre symphonique. De plus, il a écrit une 4ème symphonie de chambre pour harpe et ensemble, commande de l’ensemble Court-Circuit, un 3ème quatuor à cordes, commande du CCAM de Vandœuvre-Lès-Nancy pour le quatuor Stanislas. En parallèle, il a effectué une résidence au conservatoire de Saint Michel sur Orge où 9 œuvres instrumentales ou vocales, à destination des élèves et des professeurs, ont été créées, dont Les Modulations pour piano 4 mains et Virelangue pour un atelier vocal de conservatoire.

 

Les CD Lembranças et Les identités remarquables, enregistré par l’ensemble Le Concert Impromptu et le pianiste Bruno Belthoise, sont le témoignage de quinze années de compagnonnage, reflet de multiples projets et spectacles en commun. Le CD monographique Les identités remarquables a été distingué de 4 diapasons par la revue du même nom et obtenu le label MezzoM.

Une formation éclectique

 

De son pays de naissance, la Tunisie, et de sa découverte de l’ethnomusicologie, Bernard de Vienne est resté marqué par toutes les musiques du monde, dont les couleurs, les rythmiques, les modes de jeux propres aux diverses cultures et instruments, irriguent en profondeur ses œuvres. Sa formation de flûtiste -instrument qu’il pratique encore aujourd’hui comme soliste, suscitant ainsi des créations- lui a donné un goût prononcé pour l’écriture instrumentale, l’improvisation, la virtuosité instrumentale, la recherche de sonorités poétiques et inhabituelles, à la source d’une musique mouvante aux couleurs sans cesse renouvelées.

Ses études de musicologie à l’Université de Paris VIII -validées par une Maîtrise de musicologie sous la direction du musicologue et essayiste Daniel Charles et du musicologue et compositeur Francis Bayer- lui ont donné la liberté d’une pensée acérée, une insatiable curiosité, le goût du travail patient et précis, ainsi qu’une ouverture d'esprit humaniste.

Parallèlement à ce cursus universitaire, il a intégré comme flûtiste l’ensemble Musique Vivante dirigé par Diego Masson. Il a travaillé la composition avec le compositeur et pianiste Carlos Roqué Alsina, auquel il doit une conscience aiguë de la mise en forme du discours musical, un raffinement dans l’orchestration ainsi qu’une attention sans cesse renouvelée pour l’harmonie.

 

Un engagement total au service de la création

 

Depuis 10 années, se consacrant principalement à son activité de compositeur, il est sollicité par de nombreuses institutions (Scènes Nationales, Théâtres, Conservatoires…) pour de multiples Résidences comme compositeur et flûtiste, et aussi comme consultant, formateur et conférencier (CNSM de Lyon et Paris, CRR de Lyon et Boulogne, HEM de Lausanne, Dordogne, Ajaccio, Viroflay, Levallois, Combes le Ville, St Michel sur Orge, Garges, Juvisy, Aveyron…).

Dans le cadre de plusieurs publications, il participe à l’écriture d’articles sur l’esthétique contemporaine. En 2014 : contribution au catalogue d’une exposition du peintre Firpo ; en 2012 : contribution au catalogue de l’exposition du peintre Folmer à New York, Londres et Amsterdam; en 2011 : articles pour la revue Le Magazine des Arts ; en 2010 : le point de vue analytique d’un compositeur, contribution analytique dans la biographie que le violoniste Alexis Galpérine a consacré au compositeur Carlos Roqué Alsina, (Éditions Delatour France, 2011) ; en 2010 : organisation du colloque Alsina (CDMC et CNSM de Paris) et article bibliographique pour l’éditeur Sugar Music. En 2016/2017, il prononcera une conférence sur le rapport entre les arts, autour de la figure du peintre Georges Folmer, à l’occasion de laquelle son œuvre Cinétique pour violoncelle et piano sera jouée par l’ensemble Court-Circuit.

 

Un catalogue à destination des professionnels et des amateurs

 

Ses œuvres (environ une centaine à ce jour) - écrites pour toutes formations instrumentales, depuis l’instrument soliste jusqu’à l’orchestre symphonique et le chœur - sont éditées par les Editions François Dhalmann et Lemoine. Celles-ci s’adressent autant au professionnel qu’à l’amateur. La Pratique en amateur est depuis toujours un axe important de son travail marqué par son intérêt pour la pédagogie et la transmission de la musique d’aujourd’hui, comme dans L’oiseau du paradis perdu, conte musical avec récitant, Continue ?, une œuvre interactive où des sonorités de jeux vidéo interviennent dans la texture sonore, et Virelangue pour atelier vocal.