Sinopia (2005) pour vibraphone et 2 marimbas (4 ½ octaves)

Sinopia - Par les dédicataires
00:00 / 00:00

SINOPIA (2005)

Dédiée à Laurence Chave, Eve Payeur et Philippe Cornus.

Créée le 4 mai 2005 au Centre André Malraux de Vandoeuvre lès Nancy dans le cadre de la semaine de la percussion, par les dédicataires.

Durée : env. 6’. Éditions Dhalmann

En latin, une sinopia c’est l’esquisse d’une fresque murale exécutée à l’ocre rouge (terre de le ville de Sinople en Syrie)

 

Cette courte œuvre est une sorte de scherzo dont les potentialités orchestrales pourraient être développées dans un plus ample mouvement de symphonie. Ceci explique d’une part, le tempo toujours rapide, soutenu par un staccato quasi constant, à l’image de la couleur rouge : vif, léger et joyeux et d’autre part, l’emploi non traditionnel des 3 instruments, employés ici polyphoniquement, contribuant ainsi à la richesse harmonique par accords, plans sonores, strates….

 

Le retour constant des motifs constitutifs de cette œuvre très virtuose et volontairement non développée contribue à l’homogénéité de la texture, à la cohérence formelle de l’œuvre et à l’intelligibilité du discours musical.