Récursif pour clarinette basse (2015)

Durée env. 5’

 

Le titre fait référence au procédé d’écriture qui, de bout en bout, s’autogénère sans aucune répétition sauf dans la coda.

La récursivité est particulièrement présente en biologie, notamment dans les motifs de végétaux et les processus de développement. Ainsi les fleurs de tournesol présentent de belles structures récursives.

​​

Une version de la même œuvre existe sous le même titre pour... piccolo et percussion

C_Users_BdV_Desktop_récursif_clar._page_