Intime  pour alto et piano (2018)

Dédié à Tran Ngoc Nguyen Trinh et Pham Vu Thien Bao

Durée : ca 12'

En attente de création

 

Cette œuvre, dédiée à la pianiste vietnamienne Nguyen et à l'altiste Pham Vu Thien Bao, a été écrite pour remercier Trinh Tran de son investissement "hors du commun" pour la création de mon Poème lyrique Kim Vân Kiêu dans sa version pour 5 voix, récitant et piano (créée à Paris en décembre 2017).

 

Au delà de la référence au couple que ces instrumentistes forment, le titre porte en lui-même un projet esthétique : comment traduire ce qui est intime, tendre, infime, sensible, l'émotion "à fleur de peau", la relation entre les êtres, faite de fragments de mémoire, de convergences et divergences.

 

Cette musique assez épurée et simple, au caractère léger, si ce n'est gai, est à jouer avec précision et finesse. La forme est constituée de diverses motifs aux caractères très différenciés qui se succèdent rapidement, s'entremêlent et échangent leurs caractéristiques. Les instrumentistes devront veiller à rechercher dans les plus infimes détails, les couleurs sonores, articulations, nuances, etc. les plus diversifiées possibles et changer de mode de jeu instantanément dès une nouvelle indication.

 

Bien que l’œuvre soit à jouer sans interruption, dans un cadre d'étude, chaque partie peut se jouer seule. La partie centrale (écrite en 2001) est éditée à part dans sa version pour alto seul sous le titre Esquisse.