Sonate pour violon et piano (2005)

1er Mt
00:00 / 07:01
2ème Mt
00:00 / 09:08
3ème Mt
00:00 / 04:29

Dédiée à Jacques Saint-Yves

Avant-première le 8 octobre 2005 à la Galerie de l’Association Philomuses (Paris 1er)

Création le 19 janvier 2006 à la Halle Saint-Pierre (Paris 18ème) par Jacques Saint-Yves, violon et Carine Zarifian, piano.

Durée : 19’. Éditions François Dhalmann

 

 

Cette sonate en trois mouvements n’emprunte à la forme classique que le contraste de caractère de chacun des mouvements qui la constituent.

 

1er mouvement : Vif – Intense (7’)

2ème mouvement : Lent – Calme (7’30)

3ème mouvement : Vif – Léger (4’30)

 

Le 1er mouvement se développe dans l’intensité, le contraste, la recherche de timbres extrêmes (quasi saturé/non saturé…)

 

Le 2ème mouvement est une sorte de variante de certains motifs du 1er mouvement. Le climat en est sombre si ce n’est dramatique. C’est une sorte d’apaisement après la tempête.

 

Le 3ème mouvement contraste avec les 2 mouvements précédents et clôt de façon ludique et légère l’œuvre. C’est une sorte de scherzo espiègle, au tempo rapide, soutenu par un staccato quasi constant.

 

Comme dans toutes mes œuvres, la cohérence formelle est assurée par un retour constant des motifs constitutifs par delà chacun des mouvements, contribuant ainsi à l’homogénéité de la texture et à l’intelligibilité du discours musical.

Les 1er mouvement peut se jouer seul en concert (et éventuellement le 3ème dans un cadre pédagogique).