Les désirs non partagés (2021) pour 2 basses de violes (6 et 7 cordes)

Pour Atsushi Sakaï et Marion Martineau

Création le ????

Durée : ca. 10"

Éditions Delatour France

      Sous ce titre très "Siècle de Louis le Quatorzième" se révèle un rapport très français à l'art des sons : peindre les sentiments, tels que Forqueray, Froberger, Sainte-Colombe, Marais... entre autres l'ont fait en leur temps, donnant à la musique française cette couleur si particulière et sensible, à tel point qu'au moment de sa redécouverte,  la viole aura vu son « esprit » et sa technique comme emblématiques de ce siècle alors qu'à l'instar de n'importe quel instrument, cette famille d'instruments aurait dû évoluer au même titre que tous les instruments si on ne lui avait préféré la famille des violons.

 

      Les désirs non partagés sont autant de désirs inassouvis, élans brisés, appels sans réponses, plaintes, moments de tendresse... caractéristiques constituant la forme de l’œuvre faite de départs et de redéparts, comme autant de nouveaux chemins qui se perdent.

 

       Les violes sont employées ici de façon plutôt traditionnelle même si je ne me suis pas privé de quelques techniques plus actuelles. Toutefois, l'esprit en serait un 17ème revisité et revivifié par un rapport sonore et technique à l'instrument qui n'est pas sans rappeler des instruments similaires dans d’autres cultures, tel le sarangi en Inde.