E4E5 (1997) - CF3 (2018) - CF6 (1999) pour piano seul

Œuvres pour l'apprentissage

Durée : 2' - 3' - 2'. Éditions François Dhalmann

Ces petites œuvres sont écrites pour l’apprentissage d’un instrument (fin de cycle I jusqu'à fin de cycle II).

Contrairement aux œuvres pédagogiques, j’ai voulu offrir aux apprentis musiciens de véritables œuvres au sens formel du terme. C’est bien ma musique, mais simplifiée afin d’être jouable plus facilement. L’écriture ne cède en rien aux facilités d’usage dès que l’on écrit pour des élèves. Une grande exigence est requise ici et les instrumentistes doivent veiller à jouer avec sensibilité et précision ce qui est noté sur la partition.

E4E5 a été écrite pour un de mes fils en apprentissage du piano et... joueur d'échec passionné. L'écriture musicale ne traduit en rien une partie. Ces titres me permettent d'écrire lors de mes résidences en conservatoire une Suite au sens musical du terme. Certains motifs sont communs aux diverses pièces, même si chaque pièce développe ses motifs et enjeux propres.

Dans un cadre d'enseignement, chaque œuvre peut bien sûr se jouer seule, mais, dans le cadre d'une audition, il est intéressant de les jouer en totalité et dans le bon ordre.

 

Aux échecs, un début ouvert est une ouverture du jeu d'échecs qui débute par le coup 1.e4 des Blancs suivi par le coup symétrique 1...e5 des Noirs.

1.e4 est le coup d'ouverture le plus populaire. Le deuxième coup le plus populaire pour les Blancs est 2.Cf3. La réponse la plus habituelle des Noirs est 2...Cc6. Les alternatives les plus courantes à 2.Cf3 sont 2.Cc3 (la partie viennoise).

Quoi de mieux qu'écrire un début ouvert pour une ouverture à l'écriture actuelle de la musique ?